Ce n’est pas parce qu’on
est pauvre qu’on doit
mal manger !

Notre agrément sanitaire

2

Anciens de Ferrandi co fondateurs et associés

« Ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on doit mal manger ! »
C’est à partir de cette affirmation que Christine Merckelbagh, venue du monde de la finance, et Vincent Dautry, ancien chef dans des restaurants étoilés, créent Label gamelle, une cuisine centrale qui élabore des repas de qualité à destination des collectivités. Offrir une nourriture saine et savoureuse à des publics dits « défavorisés », cette proposition éthique se double d’un volet social : pour confectionner ses produits, Label gamelle emploie en contrat d’insertion des personnes renouant avec le monde du travail. Alignant ses tarifs sur la moyenne des prix pratiqués dans son secteur, Label gamelle est une Scop (Société coopérative et participative) et s’inscrit résolument dans l’Économie Sociale et Solidaire.
Des repas livrés dans toute l'Île-de-France
Label gamelle a débuté son activité à l’automne 2020 avec un potentiel productif de plusieurs milliers de repas par jour. Installée à Mozinor, l’historique zone industrielle de Montreuil, Label gamelle livre ses productions sur Paris et l'Île-de-France, du lundi au vendredi, toute l’année, en couvrant tous les repas de la semaine.
Précédent
Suivant

Les menus élaborés à Label gamelle sont composés d’un plat principal (400 g de légumes et/ou féculents avec 150 g
de carné ou marée avec sauce) et d’un dessert. Tous les menus sont validés par les clients, des retours réguliers sont organisés pour encore mieux s’adapter et Label gamelle a reçu son agrément sanitaire des autorités compétentes.

Régulièrement, des plats issus de différentes cultures du monde, tels que le mafé, le yassa ou le thiéboudiène figurent au menu. Compotes, purées, gnocchis… tout est fabriqué « maison ». Et avec Vincent aux pianos, un simple blanc de volaille peut être sublimé par une sauce d’exception. Les épices bien utilisées, l’assaisonnement original, transforment un plat banal en étonnement pour les papilles. Le savoir-faire d’un chef étoilé…

Découvrir un exemple de menu → 

Après un DEA d’économie mathématique, Christine Merckelbagh effectue la majeure partie de sa carrière dans les assurances où elle dirige une direction de 300 personnes lorsqu’elle décide d’une reconversion. Ce sera, en 2016, un CAP cuisine à l’école Ferrandi puis la direction d’un restaurant associatif en chantier d’insertion dans un foyer d’immigrés de Montreuil, « Le Nouveau Centenaire ». En 2018, elle débute l’étude de projet qui aboutira deux ans plus tard, à l’ouverture de Label gamelle.

Débutant, jeune, par un CAP de cuisinier, Vincent Dautry gravit ensuite toute l’échelle des diplômes de son secteur : BTS restauration, master 2 en économie et gestion et obtention du CAPLP, le concours qui permet d’enseigner en lycée hôtelier. Après ses études, il passe, en tant que chef cuisinier, par le gratin des restaurants et palaces (Lasserre, Le Taillevent, le Georges V, Apicius) puis devient formateur à l’école Ferandi.
C’est là que naît la rencontre des deux co fondateurs et associés.

Gérard Barbier Directeur Général du Groupement Abri :
 » Label Gamelle correspond bien à 2 attentes : proposer au public qu’on accueille sur nos centres d’hébergement d’urgence une cuisine plus en rapport avec leurs habitudes culturelles et culinaires. La deuxième attente c’est à travers des prestations qu’on fait pour nos structures de proposer un projet d’insertion pour le public qu’on accueille. On était naturellement fait pour travailler ensemble. « 

Découvrir plus de témoignages sur notre chaine Youtube →

Merci à tous nos partenaires !